Aller au contenu principal

Autonomie des voitures électriques par rapport à celle des voitures à moteur à combustion ?

Quelle est l'autonomie des voitures électriques par rapport à celle des voitures à moteur à combustion ?

 

L'autonomie d'un véhicule électrique dépend principalement de la capacité de la batterie (mesurée en kWh). De plus, le style de conduite (vitesse et accélération), le relief et la température influencent énormément l'autonomie.

Les voitures équipées de moteurs à combustion ont souvent une autonomie de l'ordre de 800 km. Dans l'Union européenne, l'autonomie d'une voiture électrique s'exprime par le NEDC, qui fait référence au test NEDC (nouveau cycle européen de conduite). Mais ce test mesure l'autonomie dans des conditions idéales. L'autonomie est donc, en pratique, toujours inférieure.

Le nouveau test WLTP, pour Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure, qui est actuellement en train de remplacer le NEDC en tant que nouvelle norme, est un critère de référence bien plus réaliste.

En pratique, on parle souvent d'autonomie réelle. Pour les modèles électriques disponibles sur le marché en 2018, elle se situe entre 150 et 500 km. Bien que ces valeurs restent pour l'instant inférieures à celles des moteurs à combustion, elles suffisent amplement pour 99 % des trajets.

 

En combinaison avec une recharge quotidienne à la maison et/ou au travail et une recharge occasionnelle dans le vaste réseau de bornes rapides, cela signifie que l'autonomie des véhicules électriques pour le transport de personnes ne constitue plus un frein aujourd'hui. 

En outre, l'autonomie des nouveaux modèles électriques augmente sans cesse. L'autonomie des voitures hybrides est déterminée par la combinaison de l'autonomie électrique et thermique.